La rage au volant

Chapitre Progress:
  • wordpressroadrage

     

    Une préoccupation majeure

    Ne pas sous-estimer le potentiel qu’un incident de rage au volant pourrait arriver.
    Chaque conducteur est accompagné par une arme d’envergure; leur voiture.
    N’importe qui, peu importe leur passé, peuvent être pris dans un moment de conduite agressive.

  • traffic_jam

     

    Les causes

    Il n’y a jamais eu plus de voiture sur la route.

    Plus de voitures veut dire plus de trafic et ainsi plus de frustration quand les conducteurs sont prits dans un embouteillage.

    Les gens sont plus stressés parce qu’ils en ont trop à faire et ont trop de responsabilités.

     

    Quand les gens partent pour leur destination, ils essaient de rattraper le temps perdu en conduisant, ce qui ajoute plus de stress.

    Plusieurs utilisateurs du réseau routier voient leur voiture comme un bien précieux et toute négligence perçue à leur voiture est vue comme un affront personnel.

    Avec plus de gens qui se sentent agressifs dans leur vie, ceci est amplifié chez les conducteurs et créer un climat propice pour la rage au volant.

  • Niveau de conduite agressive

    Vous ne pouvez pas contrôler le comportement des autres, mais seulement la vôtre. Protégez-vous en corrigeant des mauvaises habitudes qui pourraient provoquer les autres qui sont déjà excessivement agressifs ou en colère.

    upset-driver

     

    Niveau 1 : La rage au volant
    Se plaint constamment à propos des comportements des autres conducteurs
    Se dépêche pour se rendre à sa destination
    Transforme la conduite en compétition (battre les autres conducteurs)
    S’oppose aux manœuvres que les autres usagers de la route tentent d’effectuer.

  • Niveau de conduite agressive

    Screen Shot 2014-02-17 at 11.43.12 AM

     

    Niveau 2 : La rage verbale au volant
    Crier, jurer aux autres conducteurs.
    Klaxonner longuement.
    Se mettre à côté des autres automobilistes et fixer l’autre conducteur.
    Gestes de colère / signes de la main.
    L’agression est communiquée aux autres utilisateurs.

  • Niveau de conduite agressive

    Niveau 3 : La rage conflictuelle au volant
    Personnel, attaques ciblées
    Le conducteur se sert de son véhicule pour faire peur ou les attaquer
    Couper les autres utilisateurs
    Écraser les freins délibérément pour effrayer les autres
    Deux automobilistes qui se poursuivent pour plusieurs miles
    Les automobilistes peuvent se ranger sur le bord de la route, sortir de leur voiture et avoir un argument verbal

  • Niveau de conduite agressive

    30+SOCK+Tina+Fey+seen+smashing+car+windshield+mOXpQotXO5Ll

     

    Niveau 4 : La rage épique au volant

    Utiliser sa voiture comme une arme et/ou utiliser un vrai arme
    Les automobilistes foncent avec leur voiture dans un autre véhicule ou dans un autre véhicule où la victime est localisée
    Un conducteur enragé qui sort de sa voiture et qui pourrait briser le pare-brise d’une autre voiture
    Une altercation physique qui pourrait impliquer une arme.

  •  

    Les erreurs de conduite

    En suivant les règles de la route et en travaillant pour être un conducteur poli et courtois, les incidents de rage au volant vont diminuer. Ces comportements devraient être évités.

  • Les erreurs de conduite

    Le blocage de la voie

    Quand sur une route à deux voies, la voie de gauche est pour passer. Ne vous attardez pas dans cette voie, car elle limite la circulation du trafic.
    S’il/elle accélère, il est préférable qu’ils soient mécontents d’une contravention que d’être en colère contre vous. Ce n’est pas votre place de faire respecter les lois sur la vitesse.
    Ne vous garez pas en double (arrêter à côté d’une voiture stationnée près de la bordure du trottoir. Si vous débarquer quelqu’un ou vous ramassez quelqu’un, trouver un endroit pour vous garer sur le bord où vous pourrez sortir facilement.
    Si vous tirez une remorque ou si vous conduisez lentement et que le trafic s’accumule derrière vous, rangez-vous sur le côté (sur le bord si nécessaire) et laissez les autres voitures vous dépasser.
    Si vous arrivez dans une voie qui tourne et ce n’était pas votre intention, tournez quand même. N’obstruez pas le trafic en essayant de revenir dans la voie.

  • Les erreurs de conduite

    Envahir l’espace

    Comme vous, les autres utilisateurs vont réagir si vous envahissez leur espace sur la route.
    1. Maintenez une distance sécuritaire : Sur l’autoroute, maintenez une distance d’au moins trois secondes entre vous et la voiture en avant de vous, plus quand la température est mauvaise ou quand la circulation est dense.

    2. Dépassement: Quand vous vous préparez à dépasser, ne vous collez pas trop près de la voiture que vous suivez, car vous allez perdre de la vitesse et allez bloquer votre champ de vision.
    Après avoir dépassé, ne rentrez pas dans la voie de droite avant qu’il y ait une distance sécuritaire entre vous et la voiture que vous avez dépassée. Assurez-vous que vous voyez le devant de la voiture que vous avez dépassée dans votre rétroviseur.
    Après que vous avez dépassé, ne ralentissez pas et ne gênez pas le véhicule que vous venez de dépasser – ce comportement pourra provoquer un comportement de colère.

    3. Cédez: Laisser assez d’espace entre votre voiture et les autres automobilistes.
    Si quelqu’un d’autre est en train de céder, déplacez-vous hors de la route et laissez-leur assez d’espace pour entrer.

    4. Changement de voies : Ne pas serpenter en aller-retour, serpenter entre la circulation
    Changez de voie seulement lorsque c’est nécessaire et allouez toujours quelques temps pour votre clignotant d’être vu par les autres conducteurs AVANT d’essayer de changer de voie.

  • Les erreurs de communication

    Toujours signaler votre intention tôt sans confondre les autres utilisateurs de la route. Vous devez signaler au moins deux secondes avant de tenter une manœuvre.
    Après avoir effectué la manœuvre, soyez sûr d’arrêter votre signal si ce n’est pas fait automatiquement par la voiture (ex. après avoir tourné)

    Screen Shot 2014-02-18 at 1.49.37 PM1. Phares : Quand vous approchez d’une voiture en sens inverse la nuit, réduisez vos phares avant de l’atteindre.
    Si vous approchez une voiture en sens inverse qui ne réduit pas leurs phares, clignoter vos feux de route pour un moment pour leur signaler de réduire leurs phares. S’ils ne le font pas, regarder loin devant sur le bord droit de la chaussée.

  • Les erreurs de communication

    2. Klaxon: Utiliser avec modération. Taper deux petits coups pour attirer l’attention.
    Ne jamais utiliser votre klaxon comme un moyen d’attirer l’attention pour des raisons autres que la sécurité routière.
    Si les feux de circulation tournent vert et le conducteur en avant de vous ne bouge pas, éviter de klaxonner, soyer patient.

  • Les erreurs de communication

    3. Gestes: Évitez de secouer le poing, montrer le doigt du milieu, ou de secouer la tête en signe de désapprobation. Ce comportement peut escalader.

  • Les erreurs de communication

    parking4. Stationnement : Ne stationner pas dans plus d’un espace.
    N’utilisez pas un stationnement réservé aux personnes handicapées à moins d’avoir un permis approprié.
    Évitez tout contact avec les autres voitures dans le stationnement, soit en se déplaçant ou après être arrêté et ouvert vos portes.
    Ne jamais vous disputer pour une place de stationnement. Laissez l’autre automobiliste l’avoir si la situation arrive.

  • Erreurs de communication

    Screen Shot 2014-02-18 at 1.53.45 PM5. Téléphone cellulaire : Ne pas parler / envoyer des messages textes lorsque vous conduisez. Rangez-vous sur le bord de la route, faites vos appels/envoyer vos messages et ensuite continuez votre route.
    Les conducteurs distraits est vu par les autres utilisateurs de la route et peuvent causer une très forte et réaction agressive.

  • Les erreurs de communication

    6. Alarme de voiture : Ajustez-la de sorte qu’il ne soit pas trop sensible ou reste allumé pour longtemps. Une alarme de voiture qui s’active inutilement est ennuyant pour tout le monde.

  • 7. Autocollant de voiture : Évitez d’en ajouter un à votre voiture qui pourrait être offensif et ainsi provoquer la confrontation.

  • Gestion de la colère

    Les émotions fortes (tel que la colère) peuvent se mettre dans le chemin dans la façon de conduire en toute sécurité. Ils peuvent aussi affecter votre vigilance, votre prise de décision et votre concentration. Vous ne pouvez contrôler l’environnement ou le comportement des autres, mais vous pouvez contrôler vos propres réactions.

    Mettez en place un plan pour vous aider à garder le contrôle de vous-même.

    Étape 1
    Reconnaissez que vous pouvez ressentir de la colère ou de la frustration.
    Si vous êtes déjà en colère, la moindre situation peut escalader très vite.
    Quand des émotions fortes prennent le dessus pour une raison quelconque, reportez la conduite.
    Conduire lorsque vous n’êtes pas complètement en contrôle de vous-même est très irresponsable.

    Étape 2
    Faites attention à ce que vous pensez et vos émotions quand vous conduisez.
    Vous ne pouvez pas contrôler la circulation, mais vous pouvez contrôler vos réactions.
    Quand la colère augmente au point où vous ne pouvez plus rationaliser, un comportement hostile en résultera.
    Identifier les signes avertisseurs de stress, colère et fatigue avant que ça aille trop loin.
    Reconnaissez l’absurdité des disputes de la circulation. Demandez-vous : serait-ce vraiment important dans cinq ans?
    Reconnaissez que votre voiture n’est pas un bouclier et que vous devrez éventuellement en sortir.

    Étape 3
    Planifier votre temps. Partez tôt et allouez-vous assez de temps en cas de construction, circulation, panne de voiture, etc.
    Créer un environnement apaisant dans votre voiture afin de minimiser le stress. Faites jouer de la musique douce que vous aimez.
    Si vous êtes pris dans le trafic, rappelez-vous que ce n’est que temporaire et que vous serez bientôt sur votre chemin.
    Soyez courtois. Un comportement courtois est contagieux et vous aidera à rendre la conduite plus vivable pour tout le monde.
    Donner aux autres le bénéfice du doute.

  • Que faire lorsque vous y êtes confronté

    La meilleure façon de prévenir la rage au volant est ne pas répondre et aggraver la situation.
    Un conducteur ne peut pas commencer une bagarre tout seul.
    Éviter le contact des yeux avec un conducteur agressif ou conflictuel.
    En cas de confrontation, avalez votre fierté, relaxez et enlevez-vous du chemin. Prenez une grande respiration.
    Gardez vos portes verrouillées lorsque vous conduisez, laissez-vous de l’espace pour vous échapper si nécessaire.
    Si vous êtes poursuivi par un autre automobiliste, n’allez pas chez vous ou à votre travail ou chez quelqu’un d’autre. Conduisez à une station de police, un centre commercial ou un endroit bien éclairé ou public où il y a des témoins aux alentours. Une fois arrivé, klaxonnez ou sonnez l’alarme de voiture pour attirer l’attention.
    Quand vous voyez un conducteur agressif, notez le numéro de plaque d’immatriculation et rapportez l’incident aux autorités.